Le FCAG pourrait ne pas se relever de ce dernier plaquage

29 mai 2017 - 21:58

Coup de théâtre ce lundi dans le dossier du FC Auch Gers.

Alors qu’on pensait le club bien parti pour se sauver, les quatre dirigeants qui s’étaient proposés pour participer financièrement à son redressement, ceux qu’on avait surnommés les « 4 mousquetaires » (Michel Cartier, Stéphane Graou, Alain Soler et Guy Sorbadère) ont décidé de jeter l’éponge. Ce lundi, ils ont annoncé leur retrait du club auscitain et l’ont fait savoir dans le communiqué que voici.

"Joueurs, Supporters, Donateurs et Sponsors, Chers Amis. Pour répondre à la situation de crise du FCAG nous avions décidé de nous investir afin de chercher une solution de sauvetage.
Grâce aux mesures des collectivités locales, Mairie et Conseil Départemental, mais aussi grâce aux nombreux donateurs, particuliers et entreprises, nous avons pu présenter un dossier à la DNACG afin de nous maintenir en Fédérale 1.
Aujourd’hui, ce dossier n’est pas encore validé par l’autorité de contrôle et nous avons de nombreuses incertitudes quant à l’avenir financier et sportif du club.
Après mûre réflexion, nous avons décidé de retirer notre projet, nous ne pouvons nous permettre de risquer des fonds publics et privés en fonction de la situation.
Nous remercions la Mairie, le Conseil Départemental ainsi que les nombreux donateurs qui nous fait confiance, dans les prochains jours nous retournerons les chèques que nous avions reçus.
Notre souci d’honnêteté et de clarté à motivé notre décision."

 Malgré le soutien des institutions

Les quatre entrepreneurs luttaient en effet depuis plusieurs semaines en coulisses pour réunir les 500 000 € nécessaires à la survie du club et à sa présence en Fédérale 1 (Trophée Jean-Prat) l’an prochain. La semaine dernière, ils avaient ainsi reçu l’appui officiel de la mairie et du conseil départemental pour compléter les 110 000 € qu’ils avaient déjà récoltés. Mais devant le manque de garanties sportives et la survie trop incertaine du club dont le dossier présenté il y a quelques jours à la DNACG n’a pas été validé immédiatement, ils ont décidé de faire marche arrière.

Aujourd’hui, ce dossier, avec ce quadruple retrait, est du coup totalement caduc.

Le club a néanmoins toujours jusqu’au 6 juin pour présenter un nouveau dossier de reprise devant l’autorité de contrôle de la fédération. Un délai bien court, à peine une semaine, face à la maigre possibilité de trouver un chevalier blanc aux épaules assez solides.

Un infime espoir tout de même

Heureusement pour ce futur et hypothétique repreneur, il pourra toujours compter sur l’appui financier du département et de la ville, renouvelé hier par les voix de Franck Montaugé et de Philippe Martin. Un apport non-négligeable qui représente tout de même 390 000 € des 500 000 € réclamés par le gendarme financier de la FFR, sous la forme de subventions anticipées.

Cette annonce reste toutefois un énorme coup dur pour le club gersois, figure de proue du rugby départemental pendant de si longues années, mais dont les finances sont depuis longtemps dans le rouge, avec un historique qui a subi de très nombreux rebondissements ces dernières semaines.

Le club, qui évoluait cette année en Fédérale 1 (poule élite), risque d’être rétrogradé en Fédérale 3, voire pire, car si un repreneur ne se fait pas connaître, l’association pourrait être dissoute pour laisser place à une nouvelle entité. C’en serait alors fini du FCAG…

Réactions :

> Guy Sorbadère. « Il n’y a pas eu assez de mobilisation autour de nous. Je ne parle pas de la mairie et du Département : c’est génial ce qu’ils ont pu faire pour nous aider, mais il aurait fallu plus d’engouement autour et on ne l’a pas senti. Au contraire, on a connu la solitude qu’ont dû ressentir les anciennes équipes dirigeantes. »

> Franck Montaugé (maire d'Auch). « J’ai un peu de mal à comprendre qu’à partir des propositions fortes que la Ville a prises, avec le Conseil départemental, on en soit là aujourd’hui. J’ai conscience que c’est très difficile pour ces quatre personnes et je les remercie de s’être mobilisées depuis des semaines pour sauver le club. Mais j’en arrive à me dire que, de la part d’autres personnes, il n’a pas été compris que tout cela allait se traduire par une disparition complète du rugby à Auch après 120 ans d’existence. Moi, je n’ai pas envie de croire que le mot FIN va s’écrire, je refuse ce scénario. Je reste disponible sur la base de la proposition qu’on a faite avec Philippe Martin. Cette proposition est un socle non négligeable pour poursuivre l’activité du club. Le temps joue contre nous, mais je lance un appel à toutes les bonnes volontés qui pourraient s’ajouter aux quatre personnes et sauver non pas ce qui peut l’être mais ce qui doit l’être. »


> Philippe Martin (président du conseil départemental). « Je n’arrive pas à comprendre qu’il n’y ait pas de gens qui se lèvent pour relever le défi et dire : on va, avec le soutien des collectivités, assurer la pérennité du FCAG. Est-ce qu’il n’y a pas, d’ici le 6 juin, quelqu’un qui serait apte à relever ce défi ? »

L.S. ET P.-J. P.   Article de la DDM

Commentaires

L'UAV PRÉPARE SA SAISON et LES PREMIÈRES JOURNÉES DE CHAMPIONNAT 3 jours
BENOIT LAPASSADE et 2 autres 8 jours
UA VICOISE 2 : nouveau joueur 8 jours
UA VICOISE 1 : nouveau joueur 8 jours
UA VICOISE 2 / NOGARO et 7 8 jours
UA VICOISE 2 / JS RISCLOISE et 3 29 jours
UA VICOISE 2 : nouveau joueur 29 jours
UA VICOISE 2 et UA VICOISE 1 29 jours
UA VICOISE 1 : nouveau joueur 29 jours
VIC NE FRANCHIT PAS LA MONTAGNE 4 mois
16-18
SAINT LARY SOULAN / UA VICOISE 2 4 mois
SAINT LARY SOULAN / UA VICOISE 2 et SAINT LARY SOULAN / UA VICOISE 1 : résumés des matchs 4 mois
30-25
SAINT LARY SOULAN / UA VICOISE 1 4 mois
Eliane Mur est devenu membre 5 mois
18-11
NOGARO / UA VICOISE 2 5 mois